Mark Wigley

Back to summary

L’architecte et théoricien du design Mark Wigley s’engage dans une réévaluation de la notion de design pour exhumer certains traits qui ont amené l’humanité à designer sa propre extinction.

Se fondant sur une approche évolutionniste, de Darwin au théoricien des médias Marshall McLuhan, Wigley part du postulat que les innovations technologiques déterminent l’évolution des corps. Les silex bivalves ont transformé la main des primates grimpeurs en humains lanceurs de pierres à travers la sélection naturelle. Nos appareils contemporains nous façonnent et nous re-designent à leur tour. La stupéfaction dans laquelle nous plonge le présent nous empêche de saisir le véritable impact des technologies. Le désastre écologique actuel tient à la capacité sans limite de l’humanité d’inventer de nouvelles formes couplée à son inhabilité à évaluer leur incidence.

Wigley plaide pour une approche du design qui procède, comme la marche à pied, d’un mouvement en arrière nécessaire à la propulsion vers l’avant. Un design ambitieux ne doit, selon lui, pas fournir au monde les objets qu’il réclame, mais déconstruire par un regard rétrospectif les formes qui préexistent et dépassent notre conscience, y compris les objets complexes comme le changement climatique ou le réseau global de communication.