Head voices VI – Dora Garcia

This new episode in the Head voices section, which revisits notable conferences held at the HEAD – Genève in a relatively distant past, gives the floor back to the artist Dora Garcia. On May 9th, 2012, Garcia was the guest of a Talking Head dedicated to her work, which can range from texts and performances to multimedia installations and research. During the 2012 conference, Garcia – who had the honour of being invited to Europe’s largest art events, including the Skulptur Projekte in Münster, Documenta in Kassel and the Biennale de Lyon – looked back on some of her major projects, which blurred notions such as the public and the author.

Figure familière de la HEAD – Genève où elle a enseigné pendant plusieurs années en Arts Visuels, l’artiste espagnole Dora Garcia était l’invitée d’une Talking Head de 2012. En conversation avec Katharina Hohmann et Yann Chateigné, Garcia donnait des clés d’un travail multiple et subversif, qui vient révéler les contradictions des systèmes dans lesquels il se greffe plus qu’il ne s’insère. Exposer des piles de livre qui enjoignent le public à les voler dans une biennale, proposer une œuvre mouvante impossible à localiser sur un plan d’exposition dans une manifestation d’art public, mettre en scène un talk-show télévisé de divertissement consacré au camp de Birkenau et à la lutte armée d’extrême-gauche à la Documenta de Kassel : Dora Garcia se joue des tabous et des règles par l’intrusion d’une théâtralité et d’effets d’échos – inspirés notamment par la pratique de Dan Graham. Son travail est un acte de foi en la capacité de l’art à créer des brèches dans la réalité dans lesquelles s’ouvrent des mondes parallèles où chacun·e devient un·e actant·e.